You've successfully subscribed to Le Cosmographe
Great! Next, complete checkout for full access to Le Cosmographe
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
Éruption solaire : une « CME cannibale » se dirige vers la Terre !

Éruption solaire : une « CME cannibale » se dirige vers la Terre !

2 min read

Après la puissante éruption solaire du 28 octobre, dont les particules ont arrosé la Terre pile pour Halloween, produisant des danses d’aurores aux hautes latitudes, la région active AR2887 a été le théâtre d’autres événements ces premiers jours de novembre. De plus modeste, certes, de classe M, mais les éjections de masse coronale (CME) qui ont suivi sont maintenant en chemin vers notre Planète.

Modélisation de la NOAA

L’une d’elles est une « CME cannibale ». Plus énergétique et rapide, elle va se précipiter sur celle qui l’a précédée, la rattraper et la dévorer… Disons plutôt que cette vague plus véloce va heurter celle qui s’est élancée quelques heures auparavant. Elles vont fusionner, comme le suggèrent les modélisations de la NOAA.

Le flux de matière arraché au Soleil devrait atteindre la magnétosphère terrestre cette nuit. Ce qui promet encore un beau spectacle d’aurores dans la nuit polaire. Et peut-être des photos non moins spectaculaires prises par Thomas Pesquet, à bord de la Station spatiale pour encore quelques jours.

La région active AR2887, qui faisait face à la Terre le 28 octobre, lors de l’éruption de classe X1, s’amenuise et n’est quasiment plus visible sur la face tournée vers notre Planète. Mais la relève est déjà là (si l’on peut dire) car entre temps deux nouvelles taches sombres — AR2891 et AR2893 — ont fait leur apparition à la surface de notre Étoile. Qui sait ce qu’elles nous réservent dans les prochains jours. L’activité solaire va continuer d’augmenter jusqu’à son maximum attendu pour 2025.