You've successfully subscribed to Le Cosmographe
Great! Next, complete checkout for full access to Le Cosmographe
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
La NASA fête Halloween avec des affiches sur les côtés obscurs de l’Univers

La NASA fête Halloween avec des affiches sur les côtés obscurs de l’Univers

3 min read

Clin d’œil de la NASA à la traditionnelle fête d’Halloween avec ce qui pourrait s’interpréter comme les yeux et la bouche creusés dans la mythique « Grande Citrouille ». Mais ici, il s’agit d’une citrouille gigantesque étendue quelque part dans l’Univers…

Ce que nous voyons est en réalité deux galaxies en collision. Leur fusion sera bientôt totale, donnant naissance à un monstre de plus de 100 000 années-lumière (aussi vaste que notre Galaxie). Elles se nomment pour les Terriens, NGC 2292 et NGC 2293. La scène se passe à 120 millions d’années-lumière de la Terre, dans le ciel en direction de la constellation du Grand Chien. Naturellement, ce que l’on voit, photographié par Hubble, s’est produit il y a 120 millions d’années. Ces deux yeux, du moins ce qui y ressemble, sont maintenant encore plus proches l’un de l’autre. Les deux centres galactiques, emplis d’étoiles vieillissantes (couleur jaune dominante), ont déjà commencé s’échanger leurs soleils, à les mélanger, et bientôt, leurs trous noirs supermassifs respectifs s’affronteront de toutes leurs forces. L’Univers tout entier tremblera alors de leur conjonction.

Crédit : NASA, ESA, W. Keel (University of Alabama)

Des galaxies en collision partout dans l’Univers

Des galaxies en collisions, il y en a partout dans l’Univers. La nôtre, la Voie lactée, en a déjà dévoré de petites que les astronomes appellent galaxies naines, et est en train d’attirer dans son piège gravitationnel, ses voisines le Petit et le Grand Nuage de Magellan. Celles-ci, d’ailleurs, sont déjà torturées par l’imposante masse d’étoiles où nous vivons (il y a environ 300 milliards de soleils dans notre Galaxie) et l’insaisissable matière noire.

La Voie lactée se rapproche quant à elle de la grande Andromède, pour l’instant distante de 2,5 millions d’années-lumière. On ne s’en rend pas du tout compte, mais nous fonçons l’une vers l’autre à 500 000 km/h… Aussi, quand notre Soleil sera très vieux, que les océans se seront évaporés (ce sera dans moins d’un milliard d’années) et que la vie aura déserté la Terre depuis plusieurs milliards d’années, les « cœurs » de la Voie lactée et d’Andromède entameront leurs noces. Dans trois à quatre milliards d’années, les habitants de la Galaxie verront deux voies lactées croiser le fer dans leur ciel, deux arches tissées de gaz, de poussières et de centaines de millions d’étoiles, entremêlées dans les nuits plus très noires.

Les nouvelles affiches de la Galaxy of Horrors de la NASA

La « Galaxie des Horreurs » de la NASA

Toujours dans l’esprit d’Halloween, la NASA a dévoilé de nouvelles affiches créées par ses artistes. Des illustrations qui puisent directement leur inspiration dans les films d’horreur et séries B « creepy » des années 1960 à 1980, faisant écho aux affiches de cinéma de cette époque.

Des œuvres sanguinolentes qui, dans le cadre de la NASA et de son exploration de l’Univers, dépeignent les ombres et les événements terrifiants qui y ont cours, telles les collisions fracassantes d’étoiles à neutrons qui provoquent des tsunamis de redoutables rayons gamma dans l’espace, la toile cosmique, tissée de matière noire et où les galaxies se font prendre, et les galaxies-cimetières, où presque plus aucune étoile ne naît, des galaxies noires qui se referment dans les ténèbres du cosmos.

De magnifiques affiches à télécharger gratuitement et des mondes à explorer virtuellement sur la page spéciale « Galaxy of Horrors » dans l’univers de la NASA.