You've successfully subscribed to Le Cosmographe
Great! Next, complete checkout for full access to Le Cosmographe
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
Le Soleil comme vous ne l’avez jamais vu !

Le Soleil comme vous ne l’avez jamais vu !

2 min read

Après des années de développement et bientôt une première année de « Operations Commissioning Phase », soit la phase de mise en service des opérations, le plus puissant télescope solaire du monde, le Daniel K. Inouye Solar Telescope de la NSF (National Science Foundation) a été officiellement inauguré le 31 août dernier.

Situé à Hawaï, au sommet du Haleakalā, site spirituel et culturel majeur pour les Maui, l’observatoire promet des images à couper le souffle — et des données considérables — comme en témoignent ces deux images de la surface du Soleil dévoilées lors de l’événement.

La chromosphère du Soleil photographiée le 3 juin 2022 par le télescope solaire Inouye. Crédit : NSO, AURA, NSF

Des détails époustouflants de la surface du Soleil

Ce que nous voyons est très impressionnant au niveau des détails. Les deux images couvrent une région de 82 500 kilomètres de large (6,6 le diamètre de la Terre) dans la chromosphère, l’atmosphère au-dessus de la surface de notre Étoile.

Nous pouvons admirer avec un niveau de détails sans précédent comme des écailles entre les filaments plus sombres ; cela fait penser aussi aux pores de la peau. Il s’agit de granules, les sommets de colonnes bouillonnantes qui remontent depuis l’intérieur du Soleil. Chacun d’entre est en moyenne aussi large que la France, environ 1 000 kilomètres.

Magnifiques détails dans la chromosphère du Soleil capturés le 3 juin 2022 par le télescope solaire Inouye. L'image couvre un espace de 82 500 kilomètres de côté, soit 6,6 fois la Terre. Les granules mesurent en moyenne 1 000 kilomètres de diamètre. Crédit : NSO, AURA, NSF

Le grand télescope solaire Inouye observe bien entendu à travers des filtres qui diminuent significativement la lumière aveuglante émise par l’astre solaire. Grâce à son miroir de 4 mètres de diamètre, il offre une résolution inégalée de la surface de l’Étoile qui atteint 18 kilomètres. Les résultats sont impressionnants et personne n’avait jamais vu le Soleil comme cela auparavant.

Avec une activité solaire en hausse, qui devrait culminer en 2025, il est certain que les physiciens solaires ne vont pas s’ennuyer à l’étudier et à le décrypter afin de mieux prévenir les redoutables tempêtes solaires.