You've successfully subscribed to Le Cosmographe
Great! Next, complete checkout for full access to Le Cosmographe
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
La plus grande tache solaire observée depuis des années

La plus grande tache solaire observée depuis des années

2 min read

Cela fait du bien de revoir des taches sombres défiler à la surface du Soleil. Après une absence quasi totale de ces « régions actives » durant deux ou trois années consécutives — interrompues par de fugaces et petites taches —, notre étoile retrouve non pas des couleurs, mais un peu de noirceur… Mais ce que nous discernons ici comme étant noir ne l’est pas vraiment. Il s’agit en réalité d’un (ou plusieurs) îlot plus sombre, car moins chaud — donc moins brillant — que le reste de la surface de l’étoile.

Leur retour signe le début d’un nouveau cycle d’activité, le 25e étudié par Homo sapiens. Leur durée moyenne est de 11 ans. Le cycle 24 s’est achevé il y a un an, en décembre 2019, a annoncé la NASA en septembre dernier. Il a été plus modéré que le précédent, le cycle 23, dont l’apogée est situé vers 2003. Naturellement, le point d’orgue de l’activité est précédé d’une montée en puissance et d’une décroissance, tout cela s’étalant sur plusieurs années.

En 2020, le Soleil quitte donc le creux de la vague et entame dorénavant l’intensification de ses zones actives. Et cela commence à se voir. Le cycle 25 devrait culminer en 2024.

AR 2786, la plus grande tache visible à la surface du Soleil ces dernières années. Crédit : NASA, SOHO

Floraison de taches sombres

La montée en puissance…, nous y sommes donc. Nous y entrons. En l’espace de deux mois, les îlots de taches sombres se sont enchainés et se montrent successivement de plus en plus vastes.

Le dernier en date est le groupe imposant AR 2786 sur l’image ci-dessus. Les amateurs d’observation du Soleil (avec un instrument adéquat qui protège les yeux de la lumière aveuglante de notre étoile) l’ont pour ainsi dire vu naître et fleurir la semaine dernière sur le limbe du Soleil. Avec la rotation de ce dernier, la région active (AR pour Active Region) est à présent tournée vers la Terre et s’étale sur une partie importante de la photosphère. C’est la plus grande tache sombre observée ces dernières années ! Elle n’a pas (encore) éructé d’éruptions majeures et pourrait se disloquer et se dissoudre parmi les granules de l’étoile dans les jours à venir. D’autres taches sombres ne vont pas tarder à lui succéder, à chaque fois, aux latitudes des tropiques du Soleil.