You've successfully subscribed to Le Cosmographe
Great! Next, complete checkout for full access to Le Cosmographe
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
Un astéroïde va passer près de la Terre le 18 janvier, mais ce n'est pas cela la vraie menace

Un astéroïde va passer près de la Terre le 18 janvier, mais ce n'est pas cela la vraie menace

2 min read

Un astéroïde potentiellement dangereux — encore un ! (il en passe régulièrement) — va passer près de la Terre mardi 18 janvier. Nous n’avons rien à craindre de lui, car il ne va pas du tout nous « frôler » comme on peut le lire partout. Sa trajectoire va en effet l’amener à passer à quelque 2 millions de kilomètres, au plus près de nous, à 21 h 51 TU (22 h 51 heure de Paris), soit à plus de 5 fois la distance moyenne entre la Terre et la Lune. On est loin du scénario de Don’t Look Up qui imagine une comète foncer tout droit sur la Terre.

Cet astéroïde nommé 7482 (1994 PC1) est un gros caillou d’une taille estimée à environ un kilomètre de diamètre. En cas de collision avec la Terre, il provoquerait des dégâts à une échelle régionale, mais pas planétaire, comme l’événement qui a fait trembler notre Planète tout entière il y a 65 millions d’années, et éliminé environ 75 % de la vie à sa surface (dont les dinosaures).

Capture d'écran du visualisateur du JPL montrant le trajet de l'objet répertorié 1994 PC1, relativement aux planètes du Système solaire et le Soleil. Crédit : NASA, JPL

Il n’y aura donc pas de collision à craindre avec 1994 PC1 et à ce jour, les astronomes n’ont pas repéré d’astéroïdes qui pourraient représenter une menace à court et à moyen terme. Les plus gros étant les plus faciles à débusquer dans le Système solaire, seuls des objets d’une relative petite taille sont encore susceptibles d’échapper à notre vigilance.

En réalité, la vraie menace pour nous tous, ce n’est pas une collision imminente avec un astéroïde, mais, comme beaucoup le rappellent, le changement climatique en cours, et confirmé par les derniers rapports des températures globales (ces dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées). Parmi les multiples événements qui nous attendent, nul doute que certains seront dramatiques pour les habitants de la Terre. À l’échelle régionale, souvent, et extrêmes, laissant derrière eux des traces indélébiles. Mais, tout cela, nous le savons, et nous savons aussi que pour ne pas en souffrir, il faut agir avant qu'il ne soit trop tard. Nous savons ce qu'il faut faire.